Immobilier : pourquoi annoncer la baisse de l’immobilier ?

Comment tordre le marché immobilier ?
Immobilier croire ou ne pas croire ?

IMMOBILIER : faut il croire à une baisse prochaine ?

Immobilier en baisse ! comme il serait des plus douteux de lancer une telle affirmation. Pourtant les actions menées par le pouvoir en place n’a pas chômé. il faut le dire tout de même le succès n’est pas au rendez vous. Comparé à la loi Duflot, les effets du gouvernement Philippe n’ont rien à voir. Le contexte est différent, la relance grâce

 

aux primo-accédants l’an dernier et les avantages fiscaux liés à la loi Pinel y sont pour quelque chose.

Prix de l’immobilier

Malgré la CSG de + 1,70% facturés sur les loyers, la fameuse loi Impôt Fortune Immobilière plus douce qu’annoncée, la surtaxe dans les zones qui regorgent de résidences secondaires, ne frènent pas la hausse des prix . Tout juste peut on parler de ralentissement. Le prélèvement à la source sera pourtant une privation de trésorerie pour les bailleurs, s’il devait être appliqué.

Le prix moyen au mètre carré continue dans les grandes villes notamment. Avec encore plus de force dans les villes boostées par la ligne du TGV (LGV) telles que Rennes ou Bordeaux par exemple.

Paris ne montre pas le bon exemple, les prix atteindront les 10.000 euros le mètre carré d’ici la fin de l’année, en Ile de France. Les prix immobiliers sont un véritable casse tête pour les futurs acquéreurs.

Tendance du marché immobilier

Le premier trimestre 2018, a connu une courbe assez contrastée, comparée à la même période dans la capitale. Les dernières années n’ont pourtant rien à voir avec la tendance du marché immobilier actuellement.

La Banque de France faisiat état débur septembre d’une hausse de 5 à 6% des encours de credit aux particuliers et manière régulière d’un mois sur l’autre depuis le début de l’année.

L’activité immobilière est donc revenue à des niveaux élévés depuis l’été. En rapport à la même période 2017, nous sommes surpris de voir les prix dans l’immobilier progresser alors que 2017 battait les records.

La fin de 2018 quel virage ?

Selon certains professionnels la hausse de l’immobilier devrait se stabiliser aux environs des 2%. Par ailleurs les taux d intérêt dégringolent de mois en mois depuis 2017. La conjonction entre ralentissement de la hausse des prix au mètre carré et la baisse des taux d intérêt peut elle faire un effet de ciseaux avec la courbe des acheteurs qui oscille entre pourvoir d’achat en baisse d’un côté, mais avec l’inflation qui va devenir un facteur favorable d’un autre côté.

Sur le plan financier les emprunteurs ne peuvent pas demander davantage, car la baisse des taux d intérêt est telle que l’embellie ne peut perdurer. En effet, la BCE ne soutiendra pas davantage les rachats de dettes audelà de la fin de l’année semble t il.

La durée des prêts restent un point intéressant, puisque les banques acceptent des durées de 25 ans, ce qui est encourageant pour les ménages aux limites du reste à vivre par mois

Astuce de l’emprunteur CREDITOP

Alors que les grandes villes, voient la hausse du marché immobilier s’envoler, les emprunteurs et les banques dans leur rôle de prêteurs cherchent l’issue par le haut.

En effet, vu de cette manière on a peine à croire à la baisse des prix de l’immobilier. Pourtant l’emprunteur qui a constitué une épargne ou se trouve à la tête d’un capital hérité, sera d’accord avec mon analyse.

Je m’explique : les taux d’intérêt au plus bas, et même si les professionnels utilisent abusivement l’argument d’une hausse prochaine du loyer de l’argent , force est de constater qu’après la pluie vient le beau temps, ou que les arbres ne montent pas jusqu’ au ciel et j’en passe des formules toutes faites comme celles là. Il faudra bien raison gardée à l’aide de la calculette tester votre capacité de remboursement ou capacité d’épargne , face à un projet immobilier.

Immobilier : inflation en marche

Voyons la situation :

  • retour de l’inflation même inavouée, elle grignote allègrement le taux des livrets de caisse d’épargne.
  • Un taux de crédit immobilier inférieur à 2% reste pour le moment un attrait non négligeable.
  • Trouver dans des secteurs en réhabilitation ou des zones désaffectées industrielles  rendues obsolètes par les énergies renouvelables, ou encore la création de lotissements correspondant à vos moyens.

Astuces de CREDITOP

Il reste à vérifier les financements possibles en révisant les aides à portée de main. Le PTZ pour les primo accédants, le PINEL pour les bailleurs, les prêts spéciaux fonctionnaires, sociaux, les subventions possibles ANAH  et autres déblocage de la participation pour tester votre résistance au reste pour vivre par mois. Une idée simple voir un courtier en credit immobilier, le conseil est gratuit.

Les banques recule la durée des prêts, ce qui revient à gommer une partie des hausses immobilières citées plus haut . Aujourd’hui, il est possible d’emprunter sur 25 ans , constitue la meilleure façon de conserver la même mensualité.

Immobilier : propriétaire ou locataire

Il est vrai que cela revient à confondre le train de vie du propriétaire immobilier avec celui du locataire à vie.

De ce point de vue, analysons l’opération de la manière suivante :

  • en achetant un bien immobilier pour loger sa famille ou en construisant la comparaison s’applique aussi,
  • nous considérons le coût mensuel du prêt immobilier à rembourser tous les mois avec le loyer théorique du même bien placé au même endroit.
  • si vous me suivez ? Vous pourrez ainsi mesurer l’effort envisageable ou non à devenir propriétaire.
  1. Premier cas :  la mensualité est supérieure au loyer théorique, mais la fin du prêt vous libérera avant votre cinquantième anniversaire.
  2. Deuxième scénario :  vous ne serez libéré qu’à l’approche de votre retraite et dans ce cas se pose le problème de la présence d’enfants ou non ? Car les scolarités remplacent largement le remboursement d’un crédit.
  3. En revanche, atteindre la retraite, libéré de la mensualité n’est pas ridicule non plus.

En résumé :

Selon votre tempérament et celui de votre conjoint, en tenant compte de  la composition de la famille, aussi, on fait varier la qualité de vie en diminuant la mensualité par un allongement du prêt immobilier comme on vient de le voir à l’instant. Puis on procède à l’inverse en jouant la qualité financière en réduisant la durée du prêt à force de privation par l’épargne forcée que représente la mensualité . Nous cherchons ainsi à placer le curseur en parfait équilibre entre qualité de vie et qualité financière.

Je vous indique une calculette qui vous procurera quelques astuces.

Enfin pour terminer ce sport des méninges, il est de bon aloi, d’avoir sous le coude une sécurité financière aussi confortable qu possible, pour voir l’avenir du meilleur côté, cela va de soi.

Vous pourrez avec cette calculette solliciter le génie.

Autre conseil qui relève du bon sens, s’entraîner à consigner une épargne mensuelle. C’est le meilleur moyen de se confronter à la réalité. De la situation virtuelle, nous voyons les évènements prévisibles, tels que les prélèvements réguliers des impôts de la taxe d’habitation des assurances et autres charges  se succéder. Il vous sera évident après de tester la situation allant d’un aléa du plus léger au plus fort :  une panne de voiture, entretien changer les pneus , faire des réparations pour le contrôle .

Conclusion :

Ainsi après un an de fonctionnement vous aurez la surprise de faire des économies, voire même de passer mieux que vous ne l’auriez appréhendé peut être, ces avaries qui prennent des allures de catastrophes quand le compte en banque passe à découvert.

Astuce : rester attentif à votre environnement la vente d’une  maison ou appartement dans des conditions qui particulières qui sont une aubaine quand la chance vous sourit.